Témoignages

.

Le chien que je n'ai pas choisi...

 

J'aurais aimé que cette histoire commence comme on écrit un beau conte par : « Il était une fois... »

Malheureusement, l'adoption de mon chien n'a pas été un processus joyeux, une décision longuement réfléchie sur la race, son éleveur, son tempérament ni même le résultat d'un coup de coeur à la SPA. Je n'ai même pas décidé du moment de son adoption. En fait, mon chien fait partie des trop nombreux laissés pour compte qui aboutissent dans notre coin de campagne. On les reconnaît facilement, ces chiens ou ces chats de tous âges et de toutes races qui attendent patiemment en bordure de la route un maître qui ne reviendra plus...

Nul ne sait vraiment depuis combien de temps cette petite chienne d'environ deux ans se trouvait dans une entrée de champ par un soir du mois d'avril. Aux dires de quelques témoins qui avaient déjà essayé de l'approcher sans succès, il y avait déjà un bon moment qu'elle était là. La chance voulut que j'aie eu en ma possession un peu de nourriture. De toute évidence, cette petite chienne amaigrie était tenaillée par la faim. Elle accepta donc de monter en voiture et l'aventure commença...

Les recherches pour trouver un hypothétique propriétaire ne donnèrent rien et nous avons donc, mon conjoint et moi, décidé de la garder. Elle s'appellera désormais Quark.

 

L'été qui suivit ne fut pas de tout repos. En effet, que faire d'un animal qui court en aboyant après tous les cyclistes et piétons qui passent, qui ne sait pas marcher en laisse car trop préoccupé à surveiller nos pieds dans l'attente d'un éventuel coup et qui de surcroît ne sait pas jouer ? Tout semblait l'irriter et elle démontrait une peur certaine envers les humains de sexe masculin.

Il me fallait faire quelque chose et je nous inscrivis à un cours d'obéissance, histoire de pouvoir communiquer avec Quark. Une chance intervint une fois de plus dans notre vie lorsque je me suis dirigée au Centre canin Toutou Concept grâce à une publicité vue chez le vétérinaire.

Je ne saurais dire qui, d'elle ou de moi, est arrivée la plus épuisée au premier cours. J'avais eu du mal à la faire monter en voiture et elle avait tremblé tout le long du voyage. Heureusement, Daniel et Johanne, les propriétaires du centre canin, secondés par la précieuse Josée, m'ont tout de suite démontré à quel genre d'approche je devais avoir recours pour entrer en contact avec mon animal, d'abord pour me faire écouter, mais aussi et surtout pour que nous ayions du plaisir toutes les deux.

Croyez-moi, les résultats n'ont pas tardé à arriver et après les cours d'obéissance, je me suis inscrite aux cours d'agilité canine. Je ne fais pas nécessairement de l'agilité dans le but de remporter des médailles mais cette activité permet d'allier à la fois l'exercice, la discipline, la persévérance et le jeu (autant pour le maître que pour l'animal). Quark y apprend à vivre en société, celle des humains et celle des animaux. Et lorsque les visiteurs se pointent à la maison, ils sont tout étonnés de voir comment elle prend maintenant plaisir à exécuter ses prouesses, à ma demande bien sûr.


 
Ce que j'apprends avec la philosophie de Toutou Concept, c'est que le chemin qui mène au but que l'on s'est fixé doit être parcouru dans la joie. Il faut avoir de la discipline mais il faut aussi avoir du plaisir. Ce que les professeurs m'ont appris de plus précieux, c'est que « chacun d'entre nous possède le plus merveilleux chien du monde » et qu'il n'est jamais trop tard pour réécrire une belle histoire. En fait, je crois que leur méthode serait profitable à bien des humains!

Je résume et je termine ainsi mon récit :

Il était une fois,

par un soir de printemps,

un petit chien qui attendait patiemment

qu'on lui donne la chance de devenir

« Le plus merveilleux chien du monde : LE MIEN ! »

Andrée

__________________________________________________________________________________________________

 

Je suis membre du club d'agilité depuis plusieurs années. J'étais âgée de 9 ans lorsque j'ai commencé l'agileté. Ce qui est génial chez Toutou Concept, c'est que tout le monde est présent pour moi. Les instructeurs tout comme les autres membres sont très sympathiques malgré le fait que je sois une des plus jeunes. J'aime le fait que chaque fois que je vais m'entraîner, j'apprends toujours quelque chose de nouveau.

L'hiver, c'est génial d'avoir notre propre local tout neuf et chauffé.

Les instructeurs sont qualifiés et toujours de bonne humeur. Le monde de Toutou Concept, c'est un monde attachant.

Je suis fière d'être membre chez Toutou Concept.

 

Amélie

Amélie et Mila, berger allemand

____________________________________________________________________________________________________

Pourquoi j'ai choisi de faire de l'agilité.

 

Pour la simple et bonne raison que je cherchais une activité divertissante, amusante et aussi compétitive à réaliser avec mon chien.

Mais ce n'est pas tout de faire de l'agilité et de développer un lien puissant avec son chien. Il faut avoir une bonne ambiance de groupe et de bons profs pour bien apprendre, comprendre et aimer ce sport. Voilà tout ce que Toutou Concept et l'agilité nous ont apporté à mon chien et à moi : AMITIÉ, PLAISIR, PASSION, PERSÉVÉRANCE, DISCIPLINE, HUMILITÉ et ESPRIT DE COMPÉTITION. Et oui, l'agilité nous apprend - enfin, je parle surtout pour moi - à apprendre de nos erreurs, à persévérer pour mieux réussir et à cultiver l'humilité, car bien souvent, l'erreur faite par le chien nous appartient.

Pour ce qui est du plaisir et de l'amitié, c'est ce qu'on adopte immédiatement chez Toutou Concept. Aujourd'hui, mon chien m'appartient et je peux dire que grâce à ce sport merveilleux qu'est l'agilité, la vie de ma Sydney, mon bouvier bernois, est cent fois plus heureuse car dès que je mets mon pantalon, mon t-shirt ou mes souliers d'agilité, elle sait que nous allons passer un moment précieux juste entre elle et moi.

En résumé, il ne faut pas avoir peur de s'inscrire ou d'essayer, car vous verrez certainement un sourire aux lèvres de votre cher pitou. Et peu importe sa race, dites-vous que c'est vous qui êtes compétitif, car lui, il s'amuse !

 

Maureen et sa belle Sydney

 

.

.

.